Skip to main content

Point de gestion

Ethna-DEFENSIV

31/08/21 - Cette année, le mois d’août s’est fait remarquer par la faible volatilité qui a régné sur les marchés financiers. Les acteurs du marché ont passé des vacances reposantes et pu observer les actions engranger des gains. Seule exception, la Chine où les autorités réglementaires ont fait pression. Les entreprises de haute technologie locales vont devoir renforcer la sécurité des données, reconsidérer les introductions en bourse aux États-Unis, déclarer leurs activités dans le domaine financier et en renforcer la surveillance. Le discours du président de la Réserve fédérale Jerome Powell au symposium de Jackson Hole était très attendu. Combien de temps les achats obligataires de la Fed maintiendront-ils les rendements à long terme américains à de bas niveaux alors que les prix à la consommation s’envolent et que le marché de l’emploi repart à la hausse ? Jerome Powell a préparé les marchés à la réduction prochaine des achats obligataires, mais a également insisté sur le fait que cela n’entraînerait pas automatiquement de hausse des taux directeurs (cf. Notre commentaire de Marché de ce mois-ci). Les actionnaires se sont empressés d’effectuer de nouveaux investissements en actions à la lumière des derniers événements. Les prix des obligations et de l’or ont également augmenté dans le sillage du discours de Jerome Powell. Seul le dollar a marqué le coup, cédant une petite partie de ses gains précédents face à l’euro.

Au mois d’août, nous avons réduit la duration modérée du portefeuille obligataire libellé en dollar d’Ethna-DEFENSIV d’environ 5 à 2,7 par l’intermédiaire de couvertures de contrats à terme. Patiente, la Réserve fédérale reporte le tapering, mais elle reste convaincue que l’envolée des prix à la consommation ne durera pas. Toutefois, elle vise une normalisation de sa politique de taux, raison pour laquelle nous pensons que les rendements des bons du Trésor à 10 ans ne redescendront pas en dessous du seuil de 1,25 %.

Ethna-DEFENSIV (classe T) a une nouvelle fois dégagé une performance positive en août, signant une hausse de 0,21 %. Cette fois-ci, ce sont nos investissements en actions sous la forme d’ETF qui se sont taillé la part du lion. Par ailleurs, nous avons relevé au bon moment notre pondération à 9,5 %, qui est désormais proche du seuil maximal autorisé de 10 %. Les obligations, qui représentent logiquement la principale pondération du fonds, ont conservé les gains du mois dernier et affiché une performance très stable. Dans l’ensemble, le fonds a poursuivi sur sa lancée dans un contexte de volatilité très faible et généré une performance positive sept mois sur huit (classe T). La volatilité annualisée des cours est même descendue jusqu’au niveau très bas de 2,1 %.

Ethna-AKTIV

31/08/21 - Malgré le traditionnel creux estival, les marchés financiers ont également brillé au mois d’août. Alors que les taux des emprunts d’État des deux côtés de l’Atlantique ont quasiment fait du surplace, les indices d’actions mondiaux ont engrangé des gains jusqu’à 5 % sur fond de resserrement des primes de risque dans l’univers obligataire. À titre d’exemple, le très emblématique S&P500, qui est naturellement l’un des indices les plus performants en 2020, a battu son 53ème record historique de l’année en fin de mois. Le maintien d’une inflation étonnamment élevée, les craintes liées au variant delta de la Covid-19 ou le fléchissement de la confiance des consommateurs et des directeurs d’achat n’ont pas réussi à ébranler l’ambiance favorable au risque qui règne sur les marchés. Très attendu, le sommet des banquiers centraux à Jackson Hole n’a réservé aucune surprise majeure. Restant évasif, le président de la Fed Jerome Powell continue d’évoquer avec la plus grande prudence la réduction prochaine du programme d’achats obligataires (« tapering »). Il estime que le marché de l’emploi doit encore s’améliorer, ce qui ne fait que reporter la date du premier relèvement des taux directeurs américains. Pour le moment, il est difficile de juger si la banque centrale la plus influente du monde en fait trop, trop longtemps, au risque de rater le coche du durcissement de sa politique monétaire. Toujours est-il qu’au final, la relance budgétaire l’emporte sur les freins monétaires pour l’instant inconnus pour le plus grand bénéfice des marchés financiers. Comme nous l’indiquions le mois dernier, les fondamentaux convaincants des entreprises constituent aussi un soutien. Après les excellents chiffres publiés, que ce soit au niveau des chiffres d’affaires ou des résultats, nous attendons une normalisation qui serait tout à fait justifiée à ce stade du cycle conjoncturel. Nous voici en septembre, un mois où la performance des actions est historiquement la plus faible. Néanmoins, la transition bientôt achevée vers la phase intermédiaire du cycle qui s’étendra sur plusieurs trimestres nous permet de rester optimistes concernant les actifs risqués.

En conséquence, nous conservons une exposition globale aux actions supérieure à 40 %. Les actions américaines restent majoritaires, même si ce mois-ci, nous avons pris de petites positions sur le SMI et le CSI300. La part des obligations est restée relativement stable à environ 25 %, dont 4 % de bons du Trésor américain à court terme. Dans l’ensemble, les obligations en portefeuille restent très prudentes et affichent une duration faible. L’acquisition d’échéances plus courtes a ramené la duration de 5,3 à 4,4 durant le mois d’août. Si, comme nous le pensons, les rendements obligataires devaient augmenter dans les prochaines semaines, nous réduirons encore la sensibilité aux taux d’intérêt par une gestion active de la duration. Par ailleurs, nos attentes concernant un raffermissement du dollar américain se sont vérifiées cette année. Nous avons profité de l’inversion de tendance provisoire des derniers jours pour relever la part du billet vert de 25 % à 30 %.

Ethna-DYNAMISCH

31/08/21 - Notre opinion de marché n’a pas fondamentalement changé par rapport aux mois précédents. Les mesures de soutien budgétaire et monétaire sont certes vouées à diminuer dans un avenir proche, mais ce fait ne constitue ni une surprise, ni un motif de préoccupation. En effet, cette décélération est un indicateur de la vigueur de la reprise économique. Cette dernière s’est notamment reflétée dans les résultats du deuxième trimestre publiés par les entreprises. Le chiffre d’affaires des entreprises du S&P 500 s’est inscrit en hausse de 26 % en moyenne par rapport au trimestre correspondant de l’année précédente, tandis que les bénéfices signaient une augmentation spectaculaire de 93 %. Même si une croissance exceptionnellement forte en raison de l’effet de base était attendue, les estimations du consensus des analystes ont été largement dépassées. Ces fondamentaux solides ont notamment permis aux marchés actions internationaux de battre de nouveaux records historiques au mois d’août et de soutenir la tendance haussière des niveaux de valorisation. Par ailleurs, la demande en actions reste élevée sous l’effet de l’intensification des programmes de rachat d’actions des entreprises, mais aussi des entrées de capitaux record du côté des investisseurs. Dans ce contexte favorable, nous avons globalement maintenu inchangé le positionnement d’Ethna-DYNAMISCH au mois d’août.

Le traditionnel creux estival a été comblé par les interventions de Pékin. Les pertes de cours à deux chiffres des semaines passées ont divisé les investisseurs avec d’une part, ceux qui pensent que les valeurs chinoises offrent des opportunités et d’autre part, ceux qui y voient des risques. La problématique n’est pas nouvelle et le risque des interventions de l’État chinois est bien connu. Mais alors qu’auparavant, les autorités s’intéressaient avant tout aux géants technologiques et à leur domination économique, elles visent désormais les organismes de soutien scolaire, les services de livraison de repas ainsi que les éditeurs de jeux et les plateformes de streaming. Les interventions répondent certes à l’objectif de prospérité sociale maintes fois martelé par Xi Jinping, mais le changement de cible des mesures réglementaires a tendance à rendre celles-ci bien plus imprévisibles et l’État-providence interventionniste semble désormais complètement ancré dans la pratique. Les répercussions directes et indirectes sur Ethna-DYNAMISCH restent limitées grâce à une gestion des risques prévoyante.

Sont indirectement concernées les entreprises étrangères qui exercent des activités en Chine visées par les mesures réglementaires. Au sein d’Ethna-DYNAMISCH, il s’agit essentiellement de l’éditeur de jeux américain Activision Blizzard qui commercialise les versions mobiles de ses franchises en Chine. Mais dans la mesure où la part de l’activité chinoise dans le chiffre d’affaires reste relativement faible, ce risque indirect ne nous préoccupe pas pour l’instant. Dans le contexte du portefeuille global, la vaste diversification sectorielle d’Ethna-DYNAMISCH et l’accent mis sur l’Europe et les États-Unis devraient continuer de limiter ce risque.

En revanche, la seule valeur chinoise du portefeuille, Alibaba Group, s’est distinguée dans le mauvais sens du terme le mois dernier avec une perte de presque 18 %. La sous-valorisation fondamentale offre à nos yeux la perspective de hausses de cours substantielles, mais d’un autre côté, nous ne pouvons pas prévoir combien de temps le retour de la confiance dans le marché financier chinois durera cette fois-ci. Après avoir évalué les opportunités et les risques, nous conservons cette position pour le moment avec une pondération compatible avec la capacité de risque du fonds de 1,8 % de la valeur liquidative fin août. Par ailleurs, nous avons intentionnellement évité toute exposition directe à la Chine en dehors d’Alibaba. Compte tenu de notre objectif de proposer aux investisseurs un accès aux marchés actions dans un cadre de risque limité, cette approche semble s’avérer prudente et judicieuse du point de vue du rapport risque/rendement, en tout cas pour le moment.

HESPER FUND - Global Solutions (*)

31/08/21 - En août, les marchés actions des économies développées ont une nouvelle fois surmonté les craintes en lien avec la propagation mondiale du variant delta de la Covid-19 et les pénuries d’approvisionnement, signant leur neuvième mois de hausse consécutive. Malgré le fléchissement de la dynamique de croissance, les valeurs américaines ont battu de nouveaux records historiques, dopées par des résultats trimestriels solides et la baisse des rendements des bons du Trésor. Face aux propos conciliants de Jerome Powell au symposium de Jackson Hole, les marchés ont clôturé le mois sur une note positive. Jerome Powell a assuré que la normalisation de la politique aurait lieu de façon très progressive, insistant sur le fait que la Fed n’était pas pressée de relever les taux d’intérêt. Il a consacré la majeure partie de son discours à présenter les spécificités de la hausse récente de l’inflation, estimant qu’une sortie prématurée de la politique accommodante pourrait provoquer d’immenses dégâts.

À l’opposé des États-Unis, le gouvernement chinois continue de prendre des mesures réglementaires radicales. C’est ainsi que les entreprises chinoises les plus dynamiques et performantes se sont retrouvées dans le viseur de Pékin, ce qui n’a fait qu’aggraver la chute du marché actions local.

La vigueur affichée par le dollar durant le mois n’a pas duré. L’inversion de tendance s’est accélérée après le discours conciliant du patron de la Fed Jerome Powell, tant et si bien que le billet vert a clôturé le mois à un niveau proche du seuil de 1,18 face à l’euro. Les cryptomonnaies ont poursuivi leur tendance haussière, mais cela n’a pas suffi à hisser le bitcoin au-delà des 50 000 dollars. Les prix des matières premières ont été volatils durant le mois sous revue. Durant la première quinzaine d’août, ils ont reculé face aux craintes pour la croissance et à la propagation du variant delta, avant de terminer le mois en forte hausse pour la plupart d’entre eux.

Aux États-Unis, le S&P 500 a pris les commandes de la performance annuelle (20,4 %) en signant une hausse de 3 %. L’indice Nasdaq Composite des valeurs technologiques a repris de la vitesse (18,4 % en cumul annuel), s’inscrivant en hausse de 4 % sur le mois. L’indice Dow Jones Industrial Average (DJIA) a progressé de 1,6 %, ce qui porte sa performance depuis le début de l’année à 15,5 %, signe que les valeurs cycliques perdent du terrain. Les petites capitalisations ont gagné 2,3 % selon l’indice Russell 2000 (15,1 % depuis le début de l’année), mais restent 3,7 % en deçà de leur plus haut historique de la mi-mars 2021.

En Europe, l’indice Euro Stoxx 50 (18,1 % depuis le début de l’année) s’est inscrit en hausse de 2,6 % (+2,2 % en dollar), contre 1,2 % (+1,7 % en dollar) pour l’indice britannique FTSE 100 (10,2 % depuis le début de l’année). Le Swiss Market Index (15,9 % par rapport à l’année précédente) a poursuivi sur sa lancée avec une hausse mensuelle de 2,4 % (1,4 % en dollar).

En revanche, les marchés asiatiques ont une nouvelle fois sous-performé, faisant les frais de l’augmentation des cas de contamination et des nouveaux lockdowns. L’indice Shanghai Shenzhen CSI 300 a cédé 0,1 % (-0,12 % en dollar), tandis que l’indice Hang Seng de Hong Kong reculait de 0,3 % au mois d’août. Pékin a poursuivi son raid réglementaire contre les fintech, services de transport, jeux de hasard et sociétés d’enseignement privées, ce qui a effrayé les investisseurs. Les marchés suivent avec une attention mêlée de crainte la « prospérité commune » voulue par Xi Jinping et qui doit assurer la répartition uniforme des richesses.

Malgré une inflation supérieure à sa valeur cible, la Réserve fédérale et la BCE continuent de maintenir les taux d’intérêt à des niveaux historiquement bas et poursuivent leurs programmes d’achats d’actifs à un rythme pour l’instant inchangé. Même si les mesures de relance sans précédent ne dureront pas éternellement (la fin se profile aux États-Unis), les banquiers centraux sont convaincus que les économies continuent d’avoir besoin d’un soutien politique fort pour repartir sur de bonnes bases.

HESPER FUND - Global Solutions table toujours sur une reprise mondiale soutenue par des politiques monétaire et budgétaire accommodantes ainsi que par les campagnes de vaccination. Le fonds reste exposé aux actifs risqués dans la mesure où nous sommes convaincus que les principales banques centrales suivront une approche extrêmement prudente et mesurée avant d’annoncer le moindre « tapering » ou autre modification que ce soit.

En août, le fonds a conservé une exposition aux actions proche de 50 % (actuellement 56 %). Son portefeuille d’actifs risqués est complété par des obligations à haut rendement (15 %) et des matières premières (15 %, or inclus). Face à l’environnement de taux bas, nous avons initié une position sur des emprunts investment grade (7 %). Nous avons une nouvelle fois tenté de shorter les bons du Trésor américain à dix ans, mais les craintes pour la croissance et l’attitude relativement mesurée de la Fed nous ont rapidement incités à abandonner ce projet. Nous surveillons et ajustons en permanence l’exposition aux différentes classes d’actifs afin de nous adapter au sentiment du marché et à l’évolution du scénario de base macroéconomique.

Sur le front des devises, le fonds a relevé son exposition longue en dollar à 39 %, essentiellement pour des raisons de couverture. Le fonds a conservé son positionnement long sur le franc suisse à près de 12 %.

En août, HESPER FUND - Global Solutions EUR T-6 a gagné 1,2 %, ce qui porte sa performance depuis le début de l’année à 7,1 %. Sur les 12 derniers mois, sa performance s’est établie à 7,5 %. La volatilité est restée stable à un niveau faible (6,6 %), d’où un profil risque/rendement intéressant.

*La distribution du fonds HESPER FUND - Global Solutions n’est actuellement autorisée qu’en Allemagne, au Luxembourg, en France, en Italie et en Suisse.

Copyright © ETHENEA Independent Investors S.A. (2021) Tous droits réservés. Le présent document promotionnel est uniquement destiné à fournir des informations sur le produit concerné et n'a pas été préparé sur la base d'une obligation légale ou réglementaire. Les informations contenues dans ce document ne constituent en aucun cas une sollicitation, une offre ou une recommandation en vue de l'achat ou de la vente de parts du fonds ou de la réalisation d'une quelconque transaction. Elles visent uniquement à présenter au lecteur les principales caractéristiques du fonds, telles que son processus d'investissement par exemple, et n'ont pas été pensées comme un conseil en investissement, que ce soit en tout ou en partie. Elles ne remplacent nullement la réflexion personnelle ou des informations ou conseils juridiques, fiscaux ou financiers. La responsabilité de la société de gestion, de ses collaborateurs ou de ses organes ne peut être engagée au titre de pertes découlant directement ou indirectement de l'utilisation du contenu du présent document ou de toute autre circonstance en lien avec ce document. La seule base juridiquement contraignante pour l'acquisition de parts est constituée par les documents de vente en vigueur rédigés en langue allemande (prospectus, DICI et, en complément, rapports annuels et semestriels), qui fournissent des informations détaillées sur l'acquisition de parts du fonds ainsi que sur les risques et les opportunités qui y sont associés. Les documents de vente en langue allemande cités (ainsi que des traductions non officielles dans d'autres langues) sont disponibles gratuitement à l’adresse www.ethenea.com ainsi qu’auprès de la société de gestion ETHENEA Independent Investors S.A. et de la banque dépositaire ainsi qu'auprès des agents payeurs et d'information nationaux correspondants et auprès du représentant en Suisse. Il s’agit de : Belgique : CACEIS Belgium SA/NV, Avenue du Port / Havenlaan 86C b 320, B-1000 Bruxelles ; DEUTSCHE BANK AG, Brussels branch, Marnixlaan 17, B-1000 Bruxelles ; Allemagne : DZ BANK AG, Deutsche Zentral-Genossenschaftsbank, Frankfurt am Main, Platz der Republik, D-60265 Francfort-sur-le-Main ; France : CACEIS Bank France, 1-3 place Valhubert, F-75013 Paris ; Italie : State Street Bank S.p.A., Via Ferrante Aporti, 10, IT-20125 Milan ; Liechtenstein : SIGMA BANK AG, Feldkircher Strasse 2, FL-9494 Schaan ; Luxembourg : DZ PRIVATBANK S.A., 4, rue Thomas Edison, L-1445 Strassen, Luxembourg ; Autriche : ERSTE BANK DER OESTERREICHISCHEN SPARKASSEN AG, Am Belvedere 1, A-1100 Vienne ; Suisse : Représentant : IPConcept (Schweiz) AG, Münsterhof 12, Postfach, CH-8022 Zurich, Agent payeur : DZ PRIVATBANK (Schweiz) AG, Münsterhof 12, CH-8022 Zurich ; Espagne : Capital Strategies Partners, A.V., S.A., Paseo de La Castellana, 178, 3 izda. ES-28046 Madrid ; ALLFUNDS BANK, S.A., C/ stafeta, 6 (la Moraleja), Edificio 3 – Complejo Plaza de la Fuente, ES-28109 Alcobendas (Madrid) ; Portugal : Abanca Corporación Bancaria, S.A., Sucursal em Portugal, Rua Castilho, 20, 1250-069 Lisbonne. La société de gestion peut, pour des raisons nécessaires d'une point de vue stratégique ou juridique, dans le respect d’éventuels préavis, résilier des contrats de distribution existants avec des tiers ou retirer des autorisations de distribution. Les investisseurs peuvent s'informer au sujet de leurs droits sur le site Internet www.ethenea.com ainsi que dans le prospectus de vente. Les informations sont disponibles en allemand et en anglais ainsi que, dans certains cas, dans d’autres langues également. Publié par : ETHENEA Independent Investors S.A. Le présent document ainsi que les informations qu'il contient sont exclusivement destinés à des clients professionnels ou à des contreparties éligibles au sens de la directive 2014/65/UE concernant les marchés d'instruments financiers (MiFID II). La transmission à des clients privés au sens de la MiFID II est interdite et ne peut servir de base à leurs décisions d'investissement. Il est défendu de transmettre ce document à des personnes basées dans un Etat dans lequel le fonds n'est pas autorisé à la distribution ou dans lequel une autorisation de commercialisation est nécessaire. Les parts ne peuvent être proposées à des personnes situées dans de tels pays que si cette offre est conforme aux dispositions juridiques applicables et que si la diffusion/publication du présent document ainsi que l'achat/vente de parts dans la juridiction concernée ne sont soumis à aucune limitation. En particulier, le fonds ne peut pas être proposé aux Etats-Unis d'Amérique, ni à des Ressortissants américains (au sens de la règle 902 du règlement S de la Loi américaine sur les valeurs mobilières (Securities Act) de 1933, dans sa version en vigueur), ni à des personnes agissant sur ordre, pour le compte ou au profit de Ressortissants américains. La performance passée ne constitue ni une indication ni une garantie des résultats futurs. Les fluctuations au niveau de la valeur et du rendement des instruments financiers sous-jacents ainsi que des taux d'intérêt et des taux de change signifient que la valeur et le rendement des parts d'un fonds peuvent évoluer à la hausse comme à la baisse et ne sont pas garantis. Les valorisations indiquées aux présentes tiennent compte de plusieurs facteurs, parmi lesquels le cours actuel, la valeur estimée des actifs sous-jacents et la liquidité de marché, ainsi que d'autres anticipations et informations accessibles au public. En principe, le cours, la valeur et le rendement peuvent évoluer à la hausse comme à la baisse, jusqu'à la perte totale du capital investi, et les anticipations et informations peuvent changer sans préavis. La valeur du capital investi, le cours des parts du fonds ainsi que les revenus et distributions en découlant peuvent fluctuer, voire s'avérer nuls. Une performance positive enregistrée par le passé ne garantit donc en rien qu'une performance positive sera obtenue à l'avenir. La préservation du capital investi ne saurait notamment pas être garantie. En outre, aucune garantie ne peut être donnée quant au fait que la valeur du capital investi ou des parts détenues lors d'une vente ou d'un rachat correspondra au capital initialement investi. Les placements en devises étrangères sont par ailleurs exposés aux fluctuations des taux de change et aux risques de change. En d'autres termes, la performance de tels placements dépend également de la volatilité de la devise étrangère, qui peut avoir un impact négatif sur la valeur du capital investi. Les positions et les allocations peuvent évoluer. Les commissions de gestion et de banque dépositaire ainsi que tous les autres frais facturés au fonds conformément aux dispositions contractuelles sont inclus dans le calcul. Le calcul de la performance est réalisé selon la méthode BVI, c.-à-d. que la prime d’émission, les frais de transaction (tels que les frais d’ordre et les commissions de courtage) ainsi que les frais de garde et autres commissions de gestion ne sont pas inclus dans le calcul. La performance serait moins élevée s’il était tenu compte de la prime d’émission. Il ne saurait être garanti que les prévisions de marché se réaliseront. Les informations concernant les risques contenues aux présentes ne doivent pas être interprétées comme une divulgation exhaustive des risques ni comme une présentation définitive des risques mentionnés. Une description détaillée des risques figure dans le prospectus. Aucune garantie ne peut être donnée quant à l'exactitude, l'exhaustivité ou la pertinence du présent document. Son contenu et les informations qu'il contient sont protégés par le droit d'auteur. Il ne saurait être garanti que le présent document satisfait à l'ensemble des exigences légales et réglementaires définies par les pays autres que le Luxembourg. Avertissement : Les termes techniques les plus importants se trouvent dans le glossaire à l’adresse https://www.ethenea.com/glossaire/ . Informations pour les investisseurs en Suisse : L'organisme de placement collectif est domicilié au Luxembourg. Le représentant en Suisse est IPConcept (Schweiz) AG, Münsterhof 12, Postfach, CH-8022 Zurich. L’agent payeur en Suisse est DZ PRIVATBANK (Schweiz) AG, Münsterhof 12, CH-8022 Zurich. Le prospectus, les documents d'information clé pour l'investisseur (DICI), les statuts et les rapports annuels et semestriels peuvent être obtenus gratuitement auprès du représentant. Munsbach, le 08.06.2021